" LIBÉREZ L'AFRIQUE! "

 Allemagne 1999  DigitalBetacam ou BetacamSP  83 minutes   b/n et couleur

Dans la version de 1976 du jeu de société "Richesse du Monde" (Risiko) l´objectif consiste à "envahir des pays, en particulier des pays voisins, conquérir des continents et le monde tout entier, et battre l´ennemi. Le vainqueur est celui qui, le premier, parvient à dominer le monde."

... la version de "Richesse du Monde" de 1990 se présente ainsi: "Dans ce jeu il existe, comme hélas dans la réalité, des sphères d´influence, dont la mission est d´essayer de maintenir les armées d´occupation. L´objectif de "Richesse du Monde" est de libérer les pays et les continents des armées d´occupation et de les conduire à l´indépendance."

Ce film, qui raconte l´histoire de l´engagement militaire allemand en Afrique de 1940 jusqu´à nos jours, est en même temps un film sur le mythe allemand de l´Afrique.

500 extraits de films de fictions, reportages, documentaires, bandes dessinées, spots publicitaires, clips vidéo et jeux informatiques illustrent la réception allemande de l´Afrique dans les cinquante dernières années. Cette somme de matériaux comporte des documents d´archives de la RFA et de la RDA jusque-là inédits. Des vétérans, des légionnaires et des officiers racontent leur rêve de l´Afrique. Un collage de séquences filmiques brèves et étroitement tissées sur la politique militaire allemande en Afrique et sur les effets conjugués de la politique et des mythes populaires.

Libérez l´Afrique! est un documentaire sur l´image de l´Afrique en Allemagne et sur le rôle de l´Allemagne en Afrique. À partir de représentations du "continent noir" et des idées que se font les Allemands sur la vie des Africains, le film décrit la politique africaine de l´Allemagne de la seconde guerre mondiale à nos jours. Le film essaie de montrer le regard porté par les Allemands de l´Est et de l´Ouest sur l´Afrique et à qu´ils ont recherché en Afrique ces cinquante dernières années.

Libérez l´Afrique! relate en images la fin du colonialisme en Afrique et la création d´états africains indépendants, à partir d´images faites par les Allemands de l´Est et de l´Ouest sur l´Afrique et les Africains. Ces documents sur le "continent noir", tour à tour emprunts de bienveillance ou désobligeants, sont parfois distrayants, d´autres fois instructifs, parfois comiques ou encore ridicules. Parce qu´ils ont été dans la plupart des cas imprégnés des idées reçues des Européens sur l´Afrique, ils révèlent à quel point les mythes populaires influencent les comportements et les actes politiques.

Des cannibales noirs apparaissent aussi bien dans des films d´aventures que dans des documentaires télévisés, et des foules d´aventuriers, de mercenaires, d´anthropophages et chasseurs de fauves peuplent d´innombrables extraits de films.

Durant quatre ans, nous avons visionné des milliers d´heures de documents cinématographiques, afin d´obtenir un panorama de la représentation filmique de l´Afrique dans les deux Allemagnes. À travers 500 extraits tirés de plus de 70 films et documents des archives allemandes de l´est et de l´ouest jusque-là inédits, Libérez l´Afrique! montre comment des idées sur le "continent noir" que l´on croyait depuis longtemps révolues, persistent aujourd´hui dans beaucoup de représentations de l´Afrique.

Les extraits de films et d´interviews ne sont pas commentés par une voix off, ni complétés par des insertions de titres ou de noms. Outre leurs rêves de l´Afrique, les personnes interviewées, ont en commun d´avoir passé une période de leur vie en Afrique entre 1941 et 1990, comme soldats, légionnaires, mercenaires, officiers, recrues de l´armée allemande ou d´une autre armée, comme la Légion Étrangère française par exemple.

L´information diffusée en 1993 à propos du camp de Belet Huen en Somalie, selon laquelle cette présence militaire allemande aurait été la première depuis 1943 est inexacte. Entre la fin de la Deuxième Guerre mondiale et la réunification allemande, la RFA et la RDA ont entretenu des relations politico-militaires parfois très intenses avec de nombreux états africains. Ce que l´on qualifiait en Allemagne de l´Est de "Solidarité internationale dans la lutte armée", et en RFA d´"Aide à l´armement", est devenue dans l´Allemagne réunifiée "Aide à l´équipement".

Dans Libérez l´Afrique! le "continent noir" est reproduit en maquette, un modèle réduit en trois dimensions de paysages africains, ou diorama. Sur le décor de fond de ce diorama (l´Afrique-jeu) mêlé aux extraits de films (l´Afrique du cinéma), va se dérouler un jeu sur les guerres africaines et sur les intérêts et implications de l´Allemagne dans ces guerres.

Le Sahara est peuplé de figurines représentant des "indigènes", des "renards du désert", ou encore des "rats du désert", avec des reproductions à l´échelle correspondante des chars blindés "Tiger". Le célèbre "Afrika-Corps" de Rommel est aujourd´hui disponible dans les magasins de jouets sous forme de jeu de construction en plastique, tout comme l´hélicoptère de combat moderne "Tiger". Dans le diorama (l´Afrique-jeu), comme dans les extraits de films (l´Afrique du cinéma) apparaissent de vrais tigres, tandis que dans l´Afrique réelle n´existent plus sous ce nom que des armes.

Le montage final à partir de séquences filmiques du cinéma ou de la télévision, et de B.D. sur l´Afrique mythique correspond avec la découverte, la conquête et la libération de l´Afrique dans le jeu pour enfants. 

Le titre Libérez l´Afrique! est emprunté aux règles du très populaire jeu de société "Richesse du monde". La formule "Conquiers le monde" adressée au joueur dans les années 1970, est devenue dans les années 1990 "Libère le monde!".